Un point sur ce produit financier toujours plus populaire

Les parts des scpi en France

Il est possible de distinguer à l’heure actuelle un grand nombre de moyens de placer son argent, mais l’assurance vie est de plus en plus appréciée. Elle est à la fois une assurance et une épargne, et cette bivalence fait partie des atouts qui font le succès de l’assurance vie.

Généralités concernant l’assurance vie : à savoir

Les dispositions fiscales vraiment avantageuses de l’assurance vie sont une qualité supplémentaire, évoquée par les adhérents. Concernant l’imposition globale, on n’est imposé que sur la plus-value, et seulement si le montant total est retiré, ce qui aura pour effet de fermer l’assurance vie.

En plus, en cas de mort du souscripteur, on ne versera pas de taxe, jusqu’à la somme de 152,5K€. On profite d’une taxe de vingt pourcents pour des sommes allant au delà, jusqu’à 700K€.

L’assurance vie peut prendre différentes caractéristiques, et il n’existe pas vraiment de contrat qui soit meilleur : qu’elle soit multi-supports ou monosupport, l’objectif est que tous les souscripteurs trouvent une solution qui soit en adéquation avec leurs possibilités.

L’absence de plafond est une autre qualité appréciable : de ce fait, on n’est pas restreint concernant l’apport de capital sur son épargne.

Comment les SCPI parviennent-elles à booster une assurance vie

En alliant SCPI et assurance vie, on profite d’atouts très intéressants, car c’est une association très lucrative.

On utilise ces parts de SCPI pour tirer avantage de tout ce que les gains réalisés grâce à la location d’appartements peuvent nous offrir, le sigle voulant dire société civile de placement immobilier.

En associant ces deux produits bancaires, on a la possibilité de se soustraire aux impôts liés aux plus-values des bénéfices en rapport avec la location de biens immobiliers, et bien que cette utilisation conjointe présente des risques, elle s’avère malgré tout très appréciée.